[Etude] L'engagement sur les réseaux sociaux en 2013

[Etude] L’engagement sur les réseaux sociaux en 2013

2014 est déjà bien lancé. Pourtant, 2013 a été une formidable année côté social media. En 2013, l’engagement a connu une hausse non négligeable. Conscient de l’importance de cette metric, sur laquelle les marques sont focalisés, la société Sproutsocial – spécialisée dans l’offre d’outils destinés à booster les stratégies social media des entreprises – a récemment mis en ligne une étude sur l’engagement sur les media sociaux en 2013. Une étude riche d’enseignements que l’on vous présente ici en détail.

Qu’est-ce que l’engagement ?

Pour démarrer, une petite définition peut être utile pour saisir l’enjeu et l’importance de cette étude. Le taux d’engagement sur les social media est un indicateur destiné à mesurer la propension des fans d’une marque à interagir avec celle-ci. La mesure du taux d’engagement passe généralement par trois grandes étapes : collectes des données, analyse des données et reporting des données et des actions. Mesurer l’engagement constitue donc un enjeu stratégique considérable pour une marque ou une entreprise.

Facebook et Twitter toujours en progression

Le premier enseignement de cette étude concerne les deux réseaux sociaux les plus populaires au monde : Facebook et Twitter qui continuent leur progression. SproutSocial constate qu’entre la fin du dernier trimestre de 2012 et fin 2013, Twitter a progressé de 44% passant d’un nombre d’utilisateurs actifs de 151 millions à 218 Millions. Facebook, quant à lui, a certes moins progressé (17%) mais passe d’un total hallucinant de 955 Millions d’utilisateurs à 1,15 milliards d’utilisateurs actifs.

facebook-et-twitter-progression

L’engagement des utilisateurs est multiplié par 9 lorsque Facebook et Twitter sont combinés

Autre enseignement important, dont on soupçonnait évidemment la logique, c’est la combinaison des réseaux sociaux Facebook et Twitter qui multiplierait par 9 l’engagement. La progression de l’utilisation de Facebook et Twitter coinciderait avec une progression des messages envoyés aux marques par les utilisateurs via Facebook et Twitter. L’étude parle d’une progression de plus de 175% entre 2012 et la fin de l’année 2013.

progression-de-lengagement

Le secteur des télécommunication à la pointe

Certains secteurs sont meilleurs que d’autres lorsqu’il s’agit de créer la conversation, partager de l’information et susciter l’engagement de la part de leur communauté. L’étude de Sproutsocial est sans équivoque : le secteur de la télécommunication est devant lorsqu’il s’agit de créer des engagements avec les clients ; juste derrière arrivent la vente, l’automobile, la banque et finances, le service public. Pour arriver à un constat juste, plusieurs paramètres entrent en ligne de compte : taille de la communauté, contenus des message, typologie des messages, volumétrie des messages…

engagement-utilisateur

Une progression importante de la volumétrie des messages Marketing

L’étude montre une homogénéisation des pratiques conversationnelles côté marque. En effet, tous les secteurs connaissent une progression notable mais un secteur se dégage : celui du divertissement. Entre 2012 et fin 2013 l’étude évoque le chiffre d’une progression de plus de 350%.

volumetrie-message

Facebook pour la vente, l’automobile et le service public. Twitter pour le divertissement et le voyage

Sans grande surprise, les deux canaux préférés par les marques pour la relation marque-client demeurent Facebook et Twitter. En effet, les spécificités de Facebook et Twitter font que certains secteurs préfèrent l’un ou l’autre réseau. L’automobile et la vente sont les secteurs où l’utilisation de Facebook est la plus intensive. Twitter est quant à lui privilégié dans les secteurs du divertissement et du service public.

sprout

Une quantité de plus en plus importante de messages

Les annonceurs sont de plus en plus sollicités par les clients. C’est assez logique compte tenu du poids toujours grandissant des social media dans les usages. En conséquence, la difficulté pour les marques est la capacité à gérer ce flux et à traiter ces messages correctement, un véritable enjeu de réputation. L’étude de Sproutsocial pointe un fait intéressant, en moyenne pour 1000 followers sur Twitter on estime qu’il y a plus de 60 messages. Pour Facebook, on estime que pour une communauté de 1000 fans il y a 39 messages. Le secteur du service public est le plus sollicité par les fans sur Twitter et Facebook.

En résumé, les réseaux sociaux continuent de progresser et les marques utilisent de mieux en mieux les canaux digitaux pour démarrer et piloter les conversations sociales avec leurs clients. Facebook et Twitter restent, et de loin, les plateformes préférées par les marques. Les premiers chiffres de 2014 semble indiquer une confirmation des tendances observées dans cette étude. 2014 nous promet certainement de très beaux chiffres !

Que pensez-vous de ces chiffres et surtout, comment pilotez-vous vos conversations sociales ? N’hésitez pas à réagir via les commentaires de cet article !

Voir l’étude complète

Q.R

Pour aller plus loin :

Etude slideshare sur la définition et les méthodologies de mesure de l’engagement

Etude du Guardian sur l’amélioration de l’engagement sur les social Media

Définitions Webmarketing

Partager cet article: