La stratégie digitale d'Angela Merkel à quelques semaines des élections fédérales

La stratégie digitale d’Angela Merkel à quelques semaines des élections fédérales

Mis en ligne le 14 Août dernier, le nouveau site Internet de l’actuelle chancelière allemande, Angela Merkel, est une mine d’or d’informations sur la personnalité de la femme politique. Mieux, à quelques semaines des élections législatives fédérales, le site Internet se révèle être un excellent outil de communication politique. La stratégie digitale d’Angela Merkel est claire, remporter le combat de l’image sur le web avant de le remporter dans les urnes. Analyse.

Un site facile d’accès, informatif et épuré

Si l’on regarde la structure générale du site on distingue des choses fortes intéressantes. Premièrement, le site a été développé en parallaxe – la parallaxe est un procédé de navigation qui permet aux sites Internet d’avoir une narration dynamique souvent associée à de belles images d’illustration – et en responsive design ( le responsive design est la technique de développement web qui consiste à adapter pour tous les supports mobiles l’affichage d’un site Internet) . Un site facile à prendre en main donc, qui se veut accessible à tous, en infinite scrolling. Scindé en deux parties, incluant une partie personnelle et l’autre politique, le site est basé sur une idée simple : Narrer une histoire, avec en fond, de belles photos d’illustrations. Un procédé on ne peut plus classique, certes, mais qui a fait ses preuves. Deux parties liées par l’idée d’informer d’avantage le visiteur sur l’histoire personnelle et politique d’Angela Merkel. Enfin, le site met en valeur les idées, les combats et les valeurs défendues par l’actuelle Chancelière allemande.

Une véritable opération séduction

Angela Merkel a la réputation d’être une personnalité austère protégeant outrageusement sa vie privée. Malgré cette réputation, Outre-Rhin, on accrédite Angela Merkel, qui briguera un troisième mandat le 22 Septembre prochain, de près de 40% d’intention de votes. C’est donc une femme populaire qui se présentera face aux électeurs. Pourtant, Angela Merkel a décidé de se lancer de façon active dans la campagne électorale en lançant le 14 Août dernier son nouveau site Internet qui permet de découvrir de nouvelles facettes, plus privées, de sa personne. Avec ce site, la chancelière balaye toutes les critiques qui pouvaient encore subsister à son égard. Une stratégie pensée donc, avec une volonté affichée, celle « d’humaniser » la personnalité d’Angela Merkel et de la rendre plus accessible aux gens.

Remporter la bataille de l’image

Comme pour toutes élections, avant de les remporter, il faut se démener, occuper le terrain médiatique. L’occuper est une chose, l’occuper efficacement en est une autre. A cela s’ajoute évidemment, la sempiternelle stratégie de promotion des idées, de valorisation, ainsi que les nombreux déplacements, séminaires et autres conférences de presse, devenant, en période électorale, des exercices incontournables. Depuis l’élection de Barack Obama en 2008 en partie grâce au web, on mesure l’impact direct que le numérique peut avoir sur les électeurs en termes de communication notamment. A cet impact s’ajoute également la conscience du potentiel de la mobilisation citoyenne chez ces mêmes électeurs. On le sait, plus aucune élection ne se passe désormais sans l’utilisation accrue du web. Sites Internet, pétitions citoyennes, réseaux sociaux, débats en ligne, tous les outils web sont désormais mobilisés pour proposer une communication innovante et accessible au plus grand nombre. Angela Merkel use donc du territoire numérique sobrement pour conforter sa place de favorite du scrutin du 22 Septembre prochain. La stratégie mise en oeuvre avec ce site de campagne est autant de créer une nouvelle forme de proximité que de se montrer sous son meilleur jour. Et oui, pour ceux qui en doutaient encore, le web est désormais un outil incontournable en politique.

Q.R

Accéder au site

 

Partager cet article: