Le mobile support incontournable en 2015

Le mobile support incontournable en 2015

En 2015, le mobile s’impose comme le device incontournable. Le déploiement de la mise à jour Google dite « Mobile-Friendly » pose de nouveaux enjeux et consacre désormais le mobile comme un device à prendre en compte à part entière dans sa stratégie de marque. Côté marque, l’usage du responsive design est devenu un axe majeur en termes d’optimisation de visibilité et du développement du C.A. Voyons en détail, l’excellente étude réalisée par Google en Juin 2015 baptisée « Le mobile, un device omniprésent » qui nous éclaire sur ce changement de paradigme.

C’est une certitude, les smartphones, tablettes et autres phablettes ont envahi notre quotidien. Depuis maintenant 8 ans, et l’arrivée du premier iPhone sur le marché, les usages ont considérablement changé. Néanmoins, en Europe et en Amérique du Nord, on note quelques différences significatives sur les usages d’une part et sur les taux de pénétration d’autre part. Bien qu’il existe des différences liées certainement à la culture, il ne reste que dans l’ensemble l’usage des smartphones constitue une pratique globalisée plus qu’installée et de plus en plus hégémonique.

55%, c’est le taux de pénétration des smartphones en France

L’étude de Google souligne un point fort intéressant, en effet, au Royaume-Uni, le taux de pénétration s’établit à plus de 74%, soit un record en Europe. Aux États-Unis, celui-ci atteint 69% alors qu’en France, le taux est mesuré à environ 55% de la population. En outre, fait intéressant de noter, et pas des moindres, le taux relevé par le Royaume-Uni est plus élevé que celui des États-Unis…En France, il existe donc une véritable marge de progression, avec évidemment de nouvelles opportunités à saisir.

Le Multi-screens, nouvelle norme

Autre metric intéressante, finalement pas étonnante, les Français moins de 25 sont à 72% « multi-écrans » contre 46% des plus de 25 ans. A cette donnée s’en ajoute une autre : 94% des moins de 25 ans sont connectés via smartphones contre 85% via ordinateur. Est-ce à dire que les moins de 25 abandonnent littéralement le desktop pour les devices mobile ? Il y aurait là évidemment matière à débattre.

La recherche sur le web avant achat s’intensifie en 2015

Ce qui n’était qu’une pratique embryonnaire en 2010, se densifie désormais en 2015. En 2010, 5 recherches sur le web était lancée avant achat. En 2015, le taux s’élève à 15 recherches. L’utilisation du mobile sur les points de vente est devenue une véritable pratique dans la décision d’achat. Mieux, en 2015 24% des utilisateurs utilisent leur smartphones en magasin pour comparer les prix et 15% scannent le code barre pour obtenir plus d’informations sur un produit.

De l’importance du « Think Mobile » pour le secteur du e-commerce

Si il y a bien un secteur qui vit la mutation des usages comme un enjeu déterminant, c’est bien le secteur du e-commerce. Au e-commerce classique s’ajoute la logique du « m-commerce » ( Mobile commerce). Un changement de paradigme qui revêt un caractère symbolique pour un des secteurs les plus vieux du web. L’étude de Google nous apprend également plusieurs choses très utiles sur le parcours d’achat des utilisateurs: — En 4 ans, la recherche sur mobile a été multipliée par 15

– 71% des parcours d’achat mobile retail débutent sur support mobile aujourd’hui

– 26% des recherches de vêtements se font sur smartphones

– 37% des requêtes ont été faites sur smartphones pour la saint-valentin 2015

– Plus 15% en un an des requêtes sur mobile sur les bijoux

Applications mobiles ou M-site ?

C’est l’une des questions les plus compliquées à aborder pour les marques quand elles décident de la mise en place d’une stratégie sur le web. Sur cette question décisive, Google, donne quelques éléments de réponse avec cette très bonne étude.

– En moyenne, seulement 12 applications sur mobiles sont utilisées pour smartphones

– 95% des applications téléchargées ne sont pas utilisées au-delà de 30 jours.

– 25% des plus gros retailers français n’ont pas de site mobile transactionnel

Enfin, une information extrêmement importante : ne pas avoir de site mobile revient à fermer son site 2 jours par semaine. Une étude très intéressante qui donne de véritables clés de compréhension sur les nouveaux usages liées au mobile en France et sur la transition existante.
Et vous, quel est votre avis sur le mobile ?

Voir l’étude complète

Pour aller plus :

Think With Google
Usine digitale, croissance des applications

Mobile Marketing statistics

We Are Social

Étiquettes : , , ,
Categories: Etudes, Non class
Partager cet article: