Quelles actions mener dans la mise en place d’une stratégie digitale ?

stratégie digitale : quelles actions mener ?

La réalisation d’une stratégie digitale  ne s’arrête pas à l’utilisation d’outils techniques. Pour qu’elle soit un véritable succès, elle doit être préparée et structurée pour que les outils soient utilisés de façon optimale. La stratégie digitale fait partie d’un écosystème construit à partir de données analysées. De la conception à la mise en oeuvre effective, la stratégie digitale doit être mûrement réfléchie afin de répondre au mieux aux objectifs définis. Et pour que celle-ci soit une réussite totale, elle doit être réalisée à l’aide de ressources humaines et techniques adaptées. Introduction, présentation et détail des étapes de la mise en oeuvre d’une stratégie digitale efficace.

Présentation et introduction à la stratégie digitale

Pour être synthétique, la stratégie digitale est la technique de communication utilisant les NTIC (Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication) afin de remplir un objectif préalablement déterminé pour une entreprise, une marque, une association… La stratégie digitale est le lien entre l’univers numérique et organique. Le principe de base est d’utiliser chaque univers comme levier pour favoriser l’action de l’autre. Voici les grandes caractéristiques de la stratégie digitale.

 

Un ensemble d’actions :

La stratégie digitale est un éco-système faisant  intervenir plusieurs expertises métiers : conception et création de sites web, SEO/SEM/SMO, acquisition de trafic ( publicité), e-mailing, marketing, événementiel, recommandations…Tous ces métiers se distinguent par les compétences nécessaires en amont mais se complètent dès la mise en place d’une stratégie.

 

Etudes des ressources, du budget et des outils :

Élaborer une stratégie digitale, c’est étudier plusieurs besoins stratégiques essentiels. Les ressources humaines : combien de personnes seront nécessaires lors de la mise en oeuvre ? Combien de temps passer à chaque poste ? Comment optimiser au mieux le temps alloué ? Le  budget et les dépenses : combien coûtera l’ensemble du dispositif ? Combien investir et sur quelle période ? Comment rentabiliser mon investissement ? Les outils : Quels sont les outils de diffusion à utiliser ? Comment les choisir ? Comment être sûrs qu’ils répondront au mieux au besoin de départ ? Toutes ces questions doivent faire partie de la réflexion pour s’assurer de la direction à prendre.

 

Poser et définir des objectifs :

Une stratégie digitale peut remplir un ou plusieurs objectifs. Ainsi, il peut s’agir autant de l’acquisition de notoriété avant un lancement produit, de la rectification suite à une e-réputation écornée, de l’augmentation du trafic sur un site Internet, de la conquête de nouveaux prospects, de la fidélisation que d’un reciblage. Pour résumer, une stratégie digitale pour être efficace doit répondre à des besoins précis qui doivent être définis. Pour atteindre ces objectifs, il est nécessaire de poser en amont  les moyens globaux les plus performants pour atteindre les-dits objectifs. Il est également primordial d‘établir des indicateurs clés de performance et être capable de mesurer la performance  (et la pertinence) des actions menées. Vos objectifs devront toujours être S.M.A.R.TSpécifiques, Mesurables, Acceptables, Réalistes, Temporellement définis.

 

Les étapes de la mise en oeuvre : Réflexion, planification et action

La mise en oeuvre est autant une étape délicate que passionnante. Elle nécessite en amont, une mobilisation de l’ensemble des ressources au service des objectifs. L’action ne doivent pas être réalisée s’il n’y a pas eu une phase d’étude intense.

 

Réflexions et études préalables : Audit, benchmark et choix du positionnement

L’audit de l’existant est sans conteste la première action à effectuer lorsqu’une marque ou une entreprise souhaite se lancer dans la mise en place d’un dispositif digital. L’audit se révèle même indispensable lorsqu’il y a eu une stratégie mise en place qui s’est révélée être un échec. L’objectif de l’audit de l’existant : Analyses des forces et faiblesses, traquer les dysfonctionnements et les incohérences, regarder avec un œil critique les actions menées, le ROI afin de recalibrer en conséquence, analyse du positionnement, analyser la cohérence et la pertinence de la stratégie existante. Pour illustrer notre propos, voici un audit d’une campagne marketing totalement loupée par la marque GAP. L’audit permet de faire un état des lieux exhaustif des dysfonctionnements du processus et de poser intelligemment les choses.

 

Le Benchmark : Etudier son marché et la concurrence pour mieux adapter sa stratégie 

Pour le définir rapidement, le benchmark : veille, analyse, observation, adaptation. Le benchmark permet à une entité (marque, entreprise…) qui souhaite utiliser le web comme un levier marketing de voir et comprendre ce qui a déjà été fait dans un secteur donné et ce qui a fonctionné. Il vient en complément de l’audit. Dans le cadre de la mise en place d’une stratégie digitale, le benchmark permet d’établir un positionnement juste en rapport avec son marché et de faire un état des lieux de ses forces/faiblesses et des opportunités/menaces à l’aide de la grille d’analyse S.W.O.T - Strenghts, Weaknesses, Opportunites, Threats, une étape essentielle.

 

Le choix du positionnement stratégique

Des analyses préalables découlent le choix du positionnement. Là encore, elle aussi s’avère être une étape importante. Du choix du positionnement dépendra plusieurs éléments stratégiques comme notamment le choix des outils et leur utilisation. Il s’agit ici de “définir l’identité numérique” de l’entité (entreprise, marque…). Il est essentiel de conceptualiser et de choisir, avec cohérence, ce que l’on souhaite inspirer sur le web afin d’adapter sa ligne éditoriale, sa charte graphique, ses supports publicitaires sur le web, les canaux d’expression (réseaux sociaux, choix ou non du (des) blog(s)/site(s) web(s), etc…) à sa communication.

 

La phase de planification

 Pour qu’une stratégie soit opérante, il faut qu’elle soit planifiée pour être pilotée de manière optimale. La planification consiste à établir et à répartir dans le temps, au sein d’un calendrier, l’ensemble des actions à mettre en oeuvre. Pour cela, il est important de connaître parfaitement son secteur afin de caler sa planification sur des dates/événements importants du dit secteur. Afin d’avoir une vision à 360°, il est conseillé d’intégrer dans cette planification des réunions intermédiaires permettant de juger de la pertinence et du ROI des actions. La planification est un travail de réflexion important qui nécessite du temps.

L’action: La mise en oeuvre

La mise en oeuvre est l’étape finale de la conception stratégique. C’est, là encore, une étape cruciale où l’application doit être de mise.  Il s’agit ici d’appliquer, en tenant compte des éléments perçus lors de la phase d’étude, et en respectant le planning établi lors de la phase de planification, la stratégie décidée. Pour qu’une stratégie soit une réussite totale, il convient de prioriser, structurer et réfléchir avant d’agir. Les outils d’analytiques, font partie intégrante, de la stratégie et doivent vous aider à comprendre efficacement comment vos objectifs doivent être atteints.

Le déploiement et la mise en oeuvre d’une stratégie digitale nécessite du temps et des ressources humaines. Faire le choix d’utiliser Internet dans sa communication est un choix judicieux et largement recommandé. Bien utilisé, les canaux digitaux peuvent vous aider considérablement mais mal utilisés ils peuvent contribuer à détériorer votre image, et cela, au profit de vos concurrents.

Et vous, avez-vous pu participer à la conception et à la mise en oeuvre d’une stratégie digitale ? Faites-nous en part dans les commentaires !

POUR ALLER PLUS LOIN : Etude de cas client – Audio Technica 

Catégorie: Stratégies de communication | Auteur:

« »

Plus dans Stratégies de communication
facebook
Comment réussir une campagne Marketing sur Facebook ?

Réussir une campagne Marketing sur Facebook n'est pas une chose simple : temps, ressources internes, fonds, il faut bien plus...

Fermer